Coucou je couds

Dans cet article, j'aimerais vous expliquer par quelles étapes je suis passée pour accoucher (aïe) de cette première collection home made (oui oui je me crois à la FashionWeek).


Je me suis lancée timidement en Mars 2020, un peu à tâtons, je dois bien l'admettre, dans la création de différents articles (sacs, headbands, chouchous). Souvent, on se sous-estime: je ne suis pas professionnelle, je ne suis pas la plus expérimentée des couturières, est-ce que mes articles vont plaire? Mais il est important de croire en ce que l’on fait pour proposer des choses de qualité et surtout faites avec une motivation authentique! C'est donc pour un "second round" que je me lance, cette fois avec un travail encore plus acharné (croyez moi le mot est faible).


J'ai donc débuté en faisant une planche d'inspiration. C'est dans l'application "Pinterest" que je me perds souvent à enregistrer des dizaines de belles choses qui me plaisent. Après avoir choisi les modèles qui m'inspirent le plus, je refais une seconde sélection. J'avais choisi 8 modèles mais il m'a fallu être réaliste: j'en ai finalement sélectionné 5.


C'est ensuite qu'arrive la partie la plus technique (selon moi): redessiner, repenser les modèles selon mon envie. "Ah" oui et j'ai également décidé de me concentrer sur une collection de sacs... pour ne pas trop m'éparpiller. Donc je dessine, j'efface, je redessine, je note quelques mesures selon mes idées.


Quelques pages de carnet bien remplies plus tard, je choisi alors le design: quel tissu mettre où? Quelles couleurs? Quelles matières? J'essaye de me projeter et d'imaginer les choses. L'anticipation et la préparation m'ont pris beaucoup de temps. Je commande ensuite quelques tissus à motifs que j'ai choisi avec soin, toujours en me projetant sur le résultat final.


Ensuite, vient la partie la plus "sympathique", choisir les pagnes! Une fois arrivée au Togo début octobre 2020, je me suis hâtée à faire le tour des marchés et des boutiques. Le nombre de motifs différents complique la tâche, j'ai envie de tout acheter (je suis sûr que vous aussi)!! Mes choix se sont portés sur des pagnes qui semblaient facile à marier avec mes autres tissus préalablement achetés. J'avais envie de mixer les tissus pour donner un coup de "pep's" (c'est quel mot vintage ça..) à mes sacs.


Finalement, la partie la plus ardue: coudre. Je ressors mes croquis et je commence, j'associe les tissus, je me réfère à mes mesures, je créer mes patrons. C'est là que je peux constater que je dois adapter certaines mesures pour que mon produit fini soit totalement comme je l’avais imaginé.


Et voilà comment je me retrouve à coudre 4-5 heures par jour avec le coq asthmatique de la voisine qui me hurle dans les oreilles et une machine à pédale qui couine (je vends du rêve hein?). Vous vous ferez votre opinion du résultat final mais ce qui est certain c'est que l'artisanat prend du temps et mérite qu'on le mette en avant :-)




À bientôt


Joëlle








17 vues

Posts récents

Voir tout

lapagnufacture@hotmail.com

©2020 par La Pagnufacture. Créé avec Wix.com

  • Noir Pinterest Icône
  • Facebook - Black Circle
  • Noir Icône Instagram